Rubrique d'aide à la navigation Contactez le MIPSEP Notre sélection de liens Annuaires Moteur de Recherche MIPSEP

Rejoignez Mipsep sur Facebook

Accueil > La Sclérose en Plaques > Qui est touché ?
 
Qui est touché ?

En France, la maladie touche 90 000 personnes et 2 000 nouveaux cas sont recensés par an. C'est une maladie de l'adulte jeune dont l'âge de début est compris entre 20 et 35 ans dans trois quarts des cas. La SEP est rare chez l'enfant de moins de 10 ans et exceptionnelle après 60 ans.

Il existe une prépondérance féminine puisque plus de deux femmes sont atteintes pour un homme. Cependant, lorsque le début de la maladie est tardif, après 40 ans, cette proportion s'équilibre.

Il existe des différences ethniques, ce qui est en faveur de l'implication des facteurs génétiques dans l'émergence de la maladie. Ainsi, des études américaines ont démontré que les individus de race blanche sont ceux qui ont la plus forte susceptibilité à développer la SEP par rapport aux autres ethnies asiatiques et afro-américaines.

On observe une répartition géographique caractérisée par une différence Nord-Sud. La SEP est une affection commune en Europe du Nord, en Amérique du Nord et en Australie alors que sa fréquence est faible en Afrique, en Amérique du Sud, en Orient et en Inde. La France appartient à une zone de risque intermédiaire. Plus surprenant, ce gradient est aussi grossièrement respecté au sein même de l'Europe continentale, entre les pays du Nord et du Sud et peut même être observé à l'intérieur de certains pays. En France, un gradient de la prévalence de la maladie est retrouvé selon les régions, avec une nette prédisposition de la maladie dans la région du Nord-Est par rapport à celle du  Sud-Ouest .

Ces différences ne peuvent être expliquées par les seuls facteurs génétiques. Elles prouvent même la participation de facteurs environnementaux. Ainsi, il est prouvé que si un individu quitte son pays d'origine avant l'âge de 15 ans, le risque de développer la maladie devient celui de son pays d'accueil. En revanche, si l'émigration survient après l'adolescence, il conserve le risque de son pays d'origine.
 
 
Retour Haut de Page