Logo Mipsep permettant de revenir à l'accueil
Haut Bandeau
Augmenter la taille de la police Réduire la taille de la police
Slogan du Mipsep

MIdi Pyrénées Sclérose En Plaques

 
   

Les critères diagnostiques

Depuis le début des années 80, un large consensus s'est développé autour des critères dus à Poser et portant maintenant son nom. Ils distinguent 4 formes de SEP définies ou probables.

 

Catégorie

Nb de poussées

Nombre de lésions différentes sur les données de l'examen neurologique

Nombre de lésions différentes sur les données IRM et/ou Potentiels évoqués

Bandes oligo-clonales sur le l'analyse du LCR

Cliniquement définie

2

2

indifférent

indifférent

Cliniquement définie

2

1

Et 1

indifférent

Biologiquement définie

2

1

Ou 1

positif

Biologiquement définie

1

2

indifférent

positif

Biologiquement définie

1

1

Ou 1

positif

Cliniquement probable

2

1

indifférent

indifférent

Cliniquement probable

1

2

indifférent

indifférent

Cliniquement probable

1

1

Et 1

indifférent

Biologiquement probable

2

0

0

positif

 

 

Ces critères furent révisés par McDonald en 2001. Ces derniers intègrent mieux désormais les progrès diagnostiques permis par l' IRM. En pratique, ils reprennent les critères IRM proposés par Barkhof, requis pour que l'IRM soit considérée comme suggestive du diagnostic de SEP, et reconnaissent l'utilité de l'injection de produit de contraste pour démontrer une dissémination temporelle. Le diagnostic de SEP peut être posé dans les 5 cas suivants :

 


Clinique (anamnèse, examen)

Examens complémentaires


au moins 2 poussées et
au moins 2 lésions

Indifférent

au moins 2 poussées et
1 lésion (il manque une information clinique de dissémination spatiale)


+
critères de Barkhof de dissémination spatiale démontrés par l'IRM
ou au moins 2 lésions IRM + Bandes oligoclonales sur le LCR
ou une autre poussée dans un site différent

1 poussée et
au moins 2 lésions (il manque une information clinique de dissémination temporelle)


+
Dissémination temporelle démontrée par l'IRM
ou une deuxième poussée dans l'évolution

1 poussée et
1 lésion
= syndrome cliniquement isolé


+
Dissémination temporelle démontrée par l'IRM
+ critères de Barkhof de dissémination spatiale démontrés par l'IRM
ou au moins 2 lésions IRM + Bandes oligoclonales sur le LCR

Progression insidieuse évocatrice d'une forme progressive de SEP


+
Bandes oligoclonales sur le LCR
+ Dissémination temporelle prouvée par l'IRM ou une progression clinique attestée pendant le suivi clinique
+ Dissémination spatiale démontrée par l'IRM
+/- les potentiels évoqués visuels

 

Le 4eme cas représente une petite « révolution » dans l'approche du diagnostic de SEP. Il permet en effet de poser un diagnostic en l'absence de critère clinique à la fois de dissémination spatiale et temporelle, ces deux critères fondamentaux étant pour la première fois « délégués » aux examens complémentaires et principalement à l'IRM.

 

Ce concept a été introduit pour permettre de proposer un traitement dès le premier évènement clinique.

 
Retour Haut de Page